La fièvre du samedi soir

23 novembre 2016 - 22:55

Il n’y a décidément que le Futebol pour nous offrir des scénarios comme celui auquel ont pu assister les heureux spectateurs qui s'étaient déplacés en nombre pour “la derbie” du chablais opposant la réserve du CSAP à la SS Allinges pour le compte de la dixième journée du championnat de Promotion d'Excellence du District Haute-Savoie Pays de Gex. 

 

La réserve du CSAP emmenée par son duo infernal de jeunes coachs fougueux Gunlu-Guilbert et par son capitaine, le divin chauve Adrien Girardoz, footballeur à ses heures perdues et brancardier amateur dans le civil souffla donc plus que jamais le chaud et le froid sur le terrain synthétique de Saint Disdille, un des fiefs du football chablaisien, en ce Samedi 19 Novembre 2016... une date qui va rentrer dans le livre d’or du CSAP…

 

Qui aurait pu croire en effet à la 65ème minute de jeu dans ce match à sens unique que 20 minutes plus tard lorsqu’Amine Djebali, auteur d’un très gros match, enverrait une magnifique passe longue dans la profondeur pour trouver dans les pieds ce buteur aux pieds de velours qu’est Zakaria Charif et qui fera basculer cette soirée dans l’inimaginable, l’irraisonnable, que dis-je l’impensable… mais nous y reviendrons plus tard…

 

Flash Black donc au moment du coup d’envoi sur les coups de 20H quand les 14 joueurs de foot d’Allinges lançaient les débats face aux 14 “joueurs de foot” d’Amphion-Publier, à noter du côté des remplaçants rouges un banc d’internationaux Cap Verdien fraîchement pêché avec le requin bleu David Monteiro (120 sélections à son actif), le brochet Valéry Freire (85 sélections au compteur), et l’espadon Nicolas Vogt (182 sélections dans les crampons)…

 

 

Si un mot devait décrire cette première mi-temps, massacre serait assez approprié…c’était un peu comme assister à un combat de boxe opposant un aveugle cul de jatte à Lennox Lewis…La SS Allinges en pleine confiance et leader de la poule développait un jeu bien léché, fait de une-deux, d’enchaînements de passes rapides et précises, de maîtrise tactique et technique digne du tiki taka barcelonais…de son côté, la réserve du CSAP opposait à cette séduisante équipe un taka tiki écossais digne héritage du rugby whisky des années 80 fait de contrôles américains et de jeu à une touche de balle mais hélas jamais pour un coéquipier…les rouges en cruel manque d’idées et jouant dans leurs 30 derniers mètres n’arrivaient à rien…face à un bloc compact et haut, le CSAP souffrait terriblement, les lignes s’étiraient au fur et à mesure que le match avançait et c’est inévitablement que la SS Allinges ouvrait le score suite à un slalom du numéro 11 au cœur de la défense rouge ponctué par une superbe frappe finissant dans le petit filet opposé d’Amine Djebali…

 

C’est dans ces moments-là que le football nous ramène à l’essence même de ce magnifique sport qu’il représente, un sport collectif par excellence où l’addition de talent ne mène à rien sans envie et solidarité collective.

 

Le doute envahissait donc les rangs des hommes de Gunlu-Guilbert qui étaient sur le mauvais chemin, un chemin qui aurait dû mener l’équipe vers sa troisième défaite consécutive en championnat…elle bafouait son Futebol et était méconnaissable !

 

Le score de 1 à 0 à la mi temps était plus que flatteur pour la réserve du CSAP si on occulte les trois poteaux et les deux arrêts décisifs d’Amine le chat malin !

 

La pause arrivait donc à point nommé tellement les joueurs rouges étaient étouffés…Adrien Girardoz, en bon capitaine, composa le 15 afin que le Samu amène en urgence des masques à gaz pour aider l’équipe à récupérer pendant la mi-temps mais les rouges devaient alors faire face à un nouvel ouragan, le Vahid Halilodzic du Crédit Agricole, le Hair Dryer Franco-Turc, l’adjoint de Gurbuz Gunlu dont nous tairons le nom, j’ai nommé Maxime Guilbert qui passa à tabac tous ses joueurs, du jamais vu dans un vestiaire de foot !

 

Il leur fit part de son ressenti à travers un speech à base d’hormones de taureau qu’il termina en leur coupant littéralement les cacahuètes et leur annonça qu’il les leur rendrait à la fin du match…en cas de défaite de moins de 4 buts d’écart…son regard jetait des éclairs tel Buzz et sa bouche crachait du venin tel un serpent à sonnette…

 

De retour sur le rectangle vert, les rouges essayaient donc de repartir de l’avant mais hélas le discours musclé de la mi-temps n’eut pas tout de suite l’effet escompté, en effet c’était à nouveau la SS Allinges qui menait le bal et c’est fort logiquement que le deuxième but tombait comme une sanction après 15 minutes en seconde période…

 

Une fois passé l’heure de jeu, personne n’aurait mis un billet sur la réserve du CSAP, à part peut-être les joueurs eux-mêmes et tout le mérite de ce qui va suivre leur revient…c’est donc à partir du deuxième but de la SS Allinges que la révolte s’enclenchait…

 

Monteiro et Ben Harrath allumèrent la première mèche après un travail côté droit du Ousmane Dembélé local, Ben Harrath était à la réception du centre de son compère, sa reprise pied droit faisait mouche et embrasait par la même occasion la flamme de l’espoir…le canonnier Tunisien avait de nouveau frappé en championnat…

 

À partir de cet instant, les spectateurs allaient assister à une dernière demi-heure de folie…après une domination d’une dizaine de minutes des rouges et à 20 minutes du terme, Girardoz coupait au premier poteau un délice de corner frappé par BiBiglione…le divin chauve, sur cette action, soutenait aisément la comparaison avec Edinson Silva, le fils caché d’Edinson Cavani et de Thiago Silva…le capitaine de la réserve du CSAP s’élevait tel un goéland blessé avant de smasher sa tête en pleine lucarne ! SPLENDIDE !

 

La SS Allinges était en perdition et devait ruminer ses occasions ratées tandis que le CSAP revenu des enfers continuait à appuyer sur le champignon !!!

 

C’est donc à la fin du temps réglementaire que le coup de grâce fut porté par le talentueux attaquant Zak La Gniaque…Il nous démontra en une action toute la panoplie de son talent lui qui restait sur un échec face au gardien de la SS Allinges 5 minutes plus tôt…Les grands joueurs ne ratent donc jamais deux fois…et Zakaria, après avoir superbement contrôlé le ballon d’Amine Djebali, accélérait sur 20 mètres déposant la charnière centrale d’Allinges et croisait sa frappe dans le petit filet opposé...la messe était dite !!!

 

Gurbuz Gunlu et Maxime Guilbert s’embrassaient alors à pleine bouche et le Hair Dryer Franco-Turc rendait comme promis les
14 cacahuètes coupées à la mi-temps à chacun de leur propriétaire ou presque
…en effet, dans l’effervescence, Adrien Girardoz récupérait les dernières cacahuètes grillés du sac de Maxime…car toutes les blanches avait disparu…apparemment il ne s’en plaint pas et se prend maintenant pour Marcel Dessailly !

 

L’auteur de l’article l’avait bien annoncé en intro…une soirée inimaginable, irraisonnable, impensable…et comme le dit si bien Grand Corps Malade, cette équipe a donc bien du coeur et des couilles, ne reste plus qu’à lui trouver une tête et son talent en fera une équipe irrésistible…

 

N.V en direct des vestiaires…

Commentaires

HORAIRES D'ENTRAINEMENTS

U7 : Mercredi de 14h30 à 15h45 à Amphion

U9 : Mercredi de 16h00 à 17h30 à Amphion

U11 : Lundi et Mercredi de 17h45 à 19h15 à Amphion

U13 : Mardi et Jeudi de 18h00 à 19h30 à Amphion

U15 : Mardi et Jeudi de 18h00 à 19h30 à Vongy

U17 : Lundi et jeudi à 19h30 à Saint Disdille

U19 : Lundi et jeudi à 19h00 à Thonon Grangette